Bonjour à tous! Aujourd’hui, je vais vous annoncer une mauvaise nouvelle… J’ai dû faire un choix qui implique la mort d’un de mes personnages. Comme je vous l’ai expliqué la semaine passée, j’ai beaucoup de projets en cours. Et, aujourd’hui, il m’apparaît évident qu’il y en a un de trop! Je n’ai tout simplement pas le temps de mener de front trois projets littéraires d’envergure. Plus mon blog personnel.

Vivre avec mes personnages

Lorsque j’écris un livre, je m’attache fortement à mes personnages. Ils font partie de mon quotidien. Je pense à eux au réveil, je réfléchis à leur histoire la journée et finis par travailler mentalement mon texte quand je vais me coucher. Mes pensées sont donc «parasitées» par leur vie de papier. Petit-à-petit, deux de mes personnages ont pris une place prépondérante dans mon esprit, ne laissant plus beaucoup d’espace au troisième. Au point qu’il me devenait difficile de continuer son histoire…

Réseaux-sociaux : 0, ma vie : 1

Outre cette réalité, je dois ici vous faire un aveu. Je n’aime pas les réseaux sociaux. La pression qui découle de chaque publication est, en ce qui me concerne, contre-productive. A l’heure actuelle, les algorithmes d’Instagram ou de Facebook choisissent littéralement les publications que vous voyez, ou non. Maintenir une audience, et la faire évoluer, est un travail en soit. Passionnant, certes, mais chronophage. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il existe maintenant des community-managers.

Et il se trouve que je n’ai pas envie de passer des heures sur les réseaux-sociaux, après avoir passé des heures à écrire sur mon ordinateur. Une fois ce dernier fermé, j’ai envie de profiter de mes enfants, de mon mari et de mes amis, sans me sentir dépendante de mes résultats, de mes likes et de mes vues. La vraie vie quoi!

Bye-bye Mathilda

Vous l’aurez compris. J’ai pris la décision de tuer Mathilda, alors même qu’elle prenait son envol à Bogota. Trop de contraintes liées au réseaux sociaux, trop d’interférences de mes autres personnages. Je m’excuse donc au près de vous, chers lecteurs, d’interrompre ainsi l’histoire que vous lisiez…

Et le blog ?

Je vous rassure cependant, je vais continuer de vous donner de mes nouvelles! Je continuerai de vous faire rêver, ou pas, de la Colombie. Les aventures de Stef continuent, seules celles de Mathilda s’arrêtent.

Un mal pour un bien

Je vous garantis cependant que c’est un mal pour un bien. Les deux projets sur lesquels je travaille activement s’annoncent plutôt prometteurs. J’ai d’ailleurs fait une première lecture à mon mari, pas plus tard que samedi passé, et il a beaucoup aimé! J’ai certes encore beaucoup de travail, mais je crois en mes projets et en mes thématiques.

Et vous savez quoi ? Si tout se passe comme prévu, je devrais même pouvoir vous proposer une petite nouveauté… Mais c’est encore un secret…

Thématique ?

Allez, je vous donne un petit indice… Vous souvenez-vous de cette terrible mauvaise critique qu’une blogueuse a émise sur Lila ? La raison de son désamour était simple: je parle trop de cul…

Les personnes qui me connaissent et qui connaissent mon esprit de contradiction ne seront donc pas étonnées de savoir qu’un de mes projets littéraires a pour thématique… le cul! Rien de pornographique, rien de salace. Mais un sujet constant. Et, je l’espère, quelques tournures bien senties qui vous feront sourire.

Restez connectés donc et bonne fin de semaine à vous.

8 Commentaires

  1. Thérèse PINEY

    Dommage! Je l’aimais bien, moi, Mathilda!!!!!! Bon, ben, on attend la surprise alors.

    Bises

    Réponse
    • Stéphanie Vidonne

      Ouiiiii, je sais… Je l’aimais aussi Mathilda. Le choix a été difficile… Mais tu verras, ça va en valoir la peine.

      Réponse
  2. Caro

    Merci pour ton honnête et bravo pour ton courage et bonne continuation!💙

    Réponse
  3. Guisolan

    Bon choix la vie et la famille plutôt que les réseaux sociaux…j’attends la surprise.

    Réponse
  4. Myriam Supplicy

    Peut-être que Mathilda reviendra dans quelques années, sous une autre forme, quand tes projets actuels seront clôturés et que tu auras un peu plus de recul…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code