Nous voilà rentrés de nos vacances en Suisse. Trois semaines de bonheur intense. De soleil. De chaleur. Nous voilà de retour dans la grisaille et la pluie de Bogota. Alors forcément, la première chose que nous avons eu envie de faire, c’était d’en sortir le plus rapidement possible! Vite! De la nature, de l’espace et de l’air pur. Enfin… Un peu d’air pur… Laissez-moi vous emmener en balade avec nous! Virtuellement, certes.

Respire poulette

Qui dit balades en montage aux alentours de Bogota, dit “ma cocotte, tu risques de chercher ton air”! Et la balade que nous avons faites dans le parc de Matarredonda ne fait pas exception.

Rendez-vous à 3400 mètres d’altitude pour une marche à destination de la Cascada del Abuela.

On s’habille et c’est parti

Si l’air commence à se faire rare, vous imaginez bien par contre que la pluie, elle, ne nous a pas fait défaut. Qu’à cela ne tienne. On enfile ses chaussures de marche, son ciré, et c’est parti! Un petit peu de boue n’a jamais fait de mal à personne.

Rendez-vous au restaurant

La balade commence par une première halte au restaurant. Plus authentique, ce n’est pas possible! Et ça, avec mon mari, on adore… Simple structure en bois, toit de tôles, tables rustiques et cuisine locale.

Mais ambiance sympathique et petits plats qui réchauffent. De quoi prendre quelques forces avant de s’enfoncer dans le paramo.

Paramo?

Petite parenthèse ici. Le terme “paramo” désigne un biotope d’altitude typique de la Cordillère des Andes. Les conditions climatiques y favorisent l’épanouissement d’espèces végétales endémiques de la région. Bref. C’est magnifique et, pour les petits européens que nous sommes, dépaysant.

Ouvre tes mirettes

Malgré la pluie et les nuages, le décor est somptueux et la nature souveraine. Quelle plaisir de se perdre dans les petits chemins, entourés de plantes que je n’avais encore jamais vues, de fleurs colorées, dans le calme et la sérénité des lieux.

C’est donc enthousiastes, et essoufflés, que nous avons cheminé jusqu’à la fameuse Cascada del Abuela. Une très jolie petite chute d’eau dans laquelle, parait-il, certains fous se baignent. Ca n’a pas été notre cas, vous vous en doutez. L’eau est froide!

Et bien que j’apprécie les petits bains revigorants, je redoute les 40 de fièvre!

Nature nature

La nature qui entoure Bogota est donc féérique. Véritablement. Et il est difficile de s’imaginer que, si proche de cette ville chaotique, se love une forêt majestueuse. Nous ne doutons pas que nous allons, dans un futur proche, profiter des nombreuses balades dont regorgent la région

5 Commentaires

  1. Patricia TOCCANIER

    Excellente rédaction et sympa à lire

    Réponse
  2. Patricia TOCCANIER

    Excellente rédaction 😉

    Réponse
  3. Fontana

    3400 mètres ça commence à être haut….
    Jolie histoire, qui malgré les conditions climatiques, donne envie de visiter cette région.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code